Documentaire: Le côté obscur du chocolat

Documentaire: Le côté obscur du chocolat

On a toujours dit qu'un bon morceau de chocolat est idéal pour remonter le moral de toute personne déprimée, stressée ou un peu inquiète. Cependant, que se passerait-il si vous découvriez que cette friandise que vous aimez tant est le résultat de l'esclavage et du travail acharné de centaines de jeunes enfants?

Eh bien, c'est ce qui est exposé dans le documentaire La face noire du chocolat , réalisé par Miki Mistrati et produit par Helle Faber en 2010. L'exploitation des enfants et la traite des enfants africains, c'est ce qu'il fait. possible la production des chocolats les plus connus et les plus consommés dans le monde.

Original text


Ce projet audiovisuel se concentre sur la méthode dans laquelle ces enfants sont utilisés et maltraités pour obtenir le produit final: le chocolat. Dans un premier temps, Mistrati est allé en Allemagne puis au Mali, pour apprendre des fournisseurs de sucreries d'où provient leur produit.

Sur la base des informations recueillies auprès de diverses entreprises de chocolat, Mistrati a constaté que la totalité ou au moins la plupart de ces chocolats proviennent d'Afrique. Un endroit où les enfants sont emmenés clandestinement pour ensuite être vendus dans les plantations de cacao pour y travailler.

Puis les plantations de cacao de Côte d'Ivoire ont été visitées, où un petit a commenté que « les coups qu'ils m'ont infligés étaient horribles, je ne les oublierai jamais (…) Ceux qui aiment le chocolat mangent quelque chose pour lequel j'ai travaillé et je n'ai reçu aucune sorte de bénéfice, seulement douleur et sacrifice ».

Les enfants qui travaillent, âgés de 10 à 15 ans, sont contraints de travailler à une capacité bien supérieure à la leur, sont maltraités physiquement et mentalement et ne reçoivent presque jamais aucune forme de rémunération monétaire. Pour la plupart, ces petits ne revoient plus leurs parents, mais meurent dans les plantations.

Bien qu'en 2001 l'Association des fabricants de chocolat ait créé le Protocole Harkin-Engel pour mettre fin à la traite des enfants et au travail des esclaves, on sait que cette modalité est toujours en vigueur en Afrique de l'Ouest aujourd'hui.

Ce document précise que le travail des enfants et son trafic sont totalement illégaux. Cependant, les entreprises signataires qui ont assuré de ne pas recolter leurs céréales par l'intermédiaire de jeunes enfants, continuent de le faire de manière alarmante.

Auparavant, l'industrie du chocolat à laquelle appartiennent les marques renommées Hershey, Nestlé, Mars et Godiva, par exemple, s'était engagée à mettre fin au travail des enfants en tant qu'esclavage d'ici 2005.

Cependant, cela a dû être reporté à plusieurs reprises, et actuellement l'objectif est de le faire d'ici 2020, car le nombre d'enfants qui travaillent dans l'industrie du cacao continue d'augmenter, selon des rapports de l'Université de Tulane.

L'un des principaux objectifs des journalistes impliqués dans ce projet audiovisuel était l'enquête sur la traite des êtres humains et l'esclavage des enfants en Côte d'Ivoire et sur les avantages de l'industrie du chocolat dans le monde.

Documentaires

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier