NuBike, le vélo avec des leviers de traction au lieu d'une chaîne

Probablement depuis que les vélos ont été inventés, les gens ont cherché des alternatives à l'approche traditionnelle du pédalage en rond. L'inventeur de Los Angeles, Rodger Parker, a utilisé l'une de ces alternatives sur son NuBike, qui, selon lui, est plus efficace qu'un vélo à entraînement par chaîne.

Avec son cadre en fibre de carbone, ce qui se démarque vraiment sur le NuBike, ce sont les leviers qui vont des pédales à l'attelage sur le moyeu arrière. Ceux-ci permettent aux conducteurs de simplement pousser les pédales de haut en bas, ce qui fait patiner la roue arrière. Cette configuration aurait un certain nombre d'avantages.

Tout d'abord, son inventeur affirme qu'il est plus efficace qu'un entraînement par chaîne ou par courroie. Selon Brown, comme les leviers sont beaucoup plus longs que les leviers traditionnels, les cyclistes sont en mesure de fournir plus de couple (et donc de puissance) à la roue pour un effort donné. Il affirme également que, comme les pédales se déplacent verticalement, les cyclistes peuvent utiliser plus efficacement la force de gravité pour les pousser vers le bas.

De plus, il commente que le système d'actionnement du levier est meilleur pour les hanches, les genoux et les chevilles, et qu'il n'oblige pas les utilisateurs à tirer une chaîne huileuse pour retirer la roue arrière. Et oui, cela permet plusieurs vitesses - le prototype de vélo de route actuel en a quatre, bien que Rodger affirme que les futurs modèles moins chers (comme les vélos pour enfants) en auront moins.

Le prototype pèse 10 kg. En remplaçant les leviers en aluminium 7075 actuels par des leviers en magnésium, ainsi que d'autres modifications, le modèle commercial final devrait peser 8 kg.

Son prix sera d'environ 3600 $. Vous pouvez voir le NuBike en action, dans la vidéo ci-dessous.

Plus d'informations: nubikemfg.com

Recommandé

La tour de Pékin qui élimine la pollution de l'air
Coolpaste, le tube de dentifrice biodégradable sans boîte
Une nouvelle pile à combustible pourrait être suffisamment bon marché pour remplacer les moteurs à essence