L'arnaque Ecoball

ecoball

Des tests et études réalisés ces dernières années ont montré que ses résultats de lavage sont très proches de ceux qui seraient obtenus en lavant uniquement avec de l'eau.

Notre conseil: vous souhaitez économiser? Mettez moins de détergent.

En 2011, le National Consumer Institute (INC) a exigé de 14 fabricants d'ecoball qu'ils suppriment la publicité trompeuse de leurs produits. Compte tenu de la réglementation européenne, Consumption ne peut pas retirer ces produits du marché, car cela ne peut être fait que s'ils affectent la sécurité des consommateurs, ce qui n'est pas le cas.

Selon les différents sites qui le vendent: Nettoie, blanchit, désinfecte et adoucit . Sans produits chimiques. C'est une alternative écologique, efficace et moins chère que les détergents traditionnels. Son utilisation principale est le lavage avec une machine à laver, bien qu'il puisse également être utilisé pour le lavage des mains. Il a une durée approximative de trois ans, ce qui nous offre des économies considérables.

Malgré les tests et les études qui ont déjà démantelé ce mythe, encore aujourd'hui, de grands distributeurs internet comme Amazon ou eBay l'incluent dans leurs catalogues. Il continue de vendre quelque chose qui est une arnaque à part entière, bien qu'au moins maintenant sans publicité trompeuse.

Ses qualités sont presque miraculeuses :

  1. Parce qu'elle ne contient pas de détergent, la boule de lavage Eco ne laisse pas de résidus chimiques sur les vêtements, elle ne provoque donc pas d'allergies ou d'irritations pour les personnes sensibles.
  2. Protège les vêtements de la décoloration causée par le chlore et aide à maintenir l'élasticité des tissus.
  3. Il a un effet antibiotique. Élimine les moisissures, les agents pathogènes et les odeurs désagréables.
  4. Pas besoin d'ajouter de l'eau de Javel, des assouplissants ou d'autres additifs au linge. Cela améliorera l'activité de ces produits.
  5. Empêche les vêtements de s'emmêler, les laissant amples, doux et faciles à sécher.
  6. Réduction de 75 à 80% de l'utilisation de détergent.

Et l' opération s'apparente plus à un scénario de film de science-fiction qu'à une étude «scientifique» : le rayonnement infrarouge et les ions négatifs produits par les céramiques contenues dans l'Eco Wash Ball transforment la structure moléculaire de l'eau, favorisant l'élimination des effets. polluants et saletés sans avoir besoin de détergents. C'est ainsi que l'expliquent les sites Web qui le vendent.

Original text


Nous avons trouvé une comparaison très intéressante des différents modèles d'ecoball qui circulent et circulent sur internet:

Ecobola Irisana.

Comprend: 1 balle (ne se recharge pas).

Durée: 3 ans de vie utile ou 1000 lavages.

Pour des charges supérieures à 4Kg. utilisez 2 ecoballs.

Les vêtements blancs et colorés doivent être séparés.

Le linge doit tremper pendant 30 à 40 minutes.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter de l'eau de Javel, un détergent ou un assouplissant (pas plus de 20%).

Il contient quatre céramiques naturelles différentes à l'intérieur.

Il n'est pas nécessaire de retirer l'ecoball du tambour de votre lave-linge entre les lavages.

Il doit être laissé au soleil une fois par mois, pour réactiver les bio-céramiques à l'intérieur.

Élimine les moisissures et les agents pathogènes.

Produit certifié TUV et marquage CE.

Composition: résines céramiques d'oxydes de silicium, d'aluminium, de fer, de calcium, de magnésium, de potassium, de titane et de sodium.

okoball

Ökoball.

Comprend: 1 balle (ne se recharge pas).

Durée: 1500 lavages.

Dans les machines à laver avec une charge supérieure à 4 kg, utilisez 2 ökoballs.

Les vêtements blancs et colorés doivent être séparés.

Le linge doit être trempé avec l'ökoball pendant 40 à 50 minutes.

Un peu d'assouplissant et de détergent (1/7 partie) peuvent être ajoutés pour ajouter une odeur et faciliter le processus de lavage.

L'ökoball doit être exposé au soleil pendant une heure une fois par mois.

Il n'est pas nécessaire de retirer le tambour de votre machine à laver entre les lavages.

Action désinfectante, élimine les moisissures et les agents pathogènes.

Il contient quatre céramiques naturelles principales et des aimants permanents.

écozone écoballs

Ecoballs Ecozone.

Durée: 1000 lavages.

Balles rechargeables.

Prix ​​3 balles: 39,95 euros (plus 9 euros de frais de port).

Comprend: 3 balles (750 lavages) + 3 recharges (pour 250 lavages supplémentaires) + un détachant.

Prix ​​des pièces de rechange ultérieures: 24 euros.

Les vêtements blancs et colorés doivent être séparés.

L'utilisation d'adoucissant n'est pas recommandée.

Pas besoin de prélavage.

utilisez le programme standard de la machine à laver et sélectionnez la température souhaitée (max. 60 ° C).

Il est recommandé que le temps de lavage soit d'environ 30 minutes pour maximiser le nombre de lavages.

En n'utilisant pas d'assouplissant ou de détergent, aucun cycle de rinçage n'est nécessaire.

À la fin du lavage, retirez les boules écologiques de la machine à laver et stockez-les dans un endroit frais et sec.

Tous les mois, lavez délicatement les écoballes dans de l'eau chaude savonneuse pour éliminer tout résidu huileux.

Il n'est pas nécessaire de laisser le ballon au soleil pour se recharger.

Antibactérien - tue E. coli et Staphylococcus aureus.

Composition: résines céramiques sulfatées non ioniques, méta-silicate de sodium, carbonate de calcium et carbonate de sodium.

Sans phosphore, bore et autres ingrédients nocifs pour la santé.

ecoball-wellos

Ecobola Wellos.

Comprend: 1 balle (ne se recharge pas).

Les vêtements blancs et colorés doivent être séparés.

Si la charge de linge dépasse 5,5 kg (charge normale), vous devez utiliser deux balles en même temps.

Utilisez un programme de lavage d'au moins 30 minutes.

Il est déconseillé d'utiliser de l'eau à plus de 60 °.

Vous pouvez ajouter 20% de la quantité habituelle de détergent ou prétraiter avec un détachant.

Vous pouvez utiliser de l'eau de Javel avec le ballon.

Il doit être laissé au soleil pendant quelques heures une fois par semaine pour que les boules en céramique se rechargent.

Après le lavage, vous pouvez laisser la balle à l'intérieur du tambour.

Antibactérien, élimine les germes présents dans les tissus.

Il a le certificat de qualité SGS.

écoperl

Ecoperls.

Comprend 3 dodécaèdres avec des éco-perles.

Durée: 300 lavages.

Ils contiennent divers minéraux, notamment du quartz, des silicates d'aluminium, des oxydes métalliques et des zéolithes abondantes.

Réduit l'utilisation de détergent de 85%.

Dans le blog Centinel, nous avons la possibilité de lire un article qui démolit toutes ces valeurs scientifiques que les vendeurs d'écoballs nous donnent . Je le reproduis:

Argument 1: rayons infrarouges. " Il s'agit de puissants rayons infrarouges émis par les céramiques naturelles (...), qui décomposent les combinaisons hydrogène de la molécule d'eau pour augmenter le mouvement moléculaire ".

Je suppose que quand ils disent «combinaisons hydrogène», ils veulent dire «liaisons hydrogène». C'est ce que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Les liaisons hydrogène sont celles qui se produisent entre les atomes d'hydrogène et les atomes électronégatifs, tels que l'oxygène ou l'azote. Comme dans la molécule d'eau (H2O) la «zone» des atomes d'hydrogène a une charge positive et celle de l'atome d'oxygène a une charge négative, et comme tout le monde sait que les charges opposées s'attirent, il existe une liaison particulièrement forte entre les deux. molécules différentes, puisque la «zone positive» de l'une (où sont les H) attire la zone négative de l'autre (où les O). Ce phénomène donne à l'eau les propriétés spéciales et uniques qu'elle possède et qui sont si nécessaires à la vie. Graphiquement, cela pourrait être représenté comme ceci:

pont d'hydrogène

Ces liens se forment et se décomposent continuellement. Lorsque l'énergie augmente, la vibration des molécules aussi et les liaisons se rompent plus souvent. Cet affaiblissement des liaisons augmente la solubilité de l'eau, car il est plus facile pour les autres atomes de se «mélanger» avec elle et d'être «entraînés». Eh bien, le rayonnement infrarouge mentionné dans la brochure n'est rien de plus que de la chaleur. Tout objet chaud émet un rayonnement infrarouge, une bille, une chaussette, votre neveu ou une pomme, et l'écoball aussi, bien sûr, si sa température est supérieure au zéro absolu. Mais de là à affirmer que (une bille, une éco-boule ou une pomme à l'intérieur de la machine à laver) casse les liaisons hydrogène de manière significative, il y a un abîme. Une chaleur suffisante doit être fournie.Et tout le monde connaît la meilleure méthode pour «affaiblir» considérablement les liaisons hydrogène par la chaleur: utilisez de l'eau tiède ou chaude.

En résumé: il n'a pas été prouvé que l'ecoball émet plus de rayonnement infrarouge que tout autre objet à la même température . Et de plus, le rayonnement qu'il peut émettre, aussi extraordinaire soit-il, est si faible qu'il n'affecterait en rien le lavage.

Argument 2 : les ions négatifs facilitent la séparation des taches. " Il émet des ions négatifs qui affaiblissent l'adhérence de la saleté sur les tissus afin qu'ils soient facilement séparés sans utiliser de détergent ."

Je n'ai aucune idée de quels ions négatifs la phrase se réfère. Et aussi, pour évaluer si ces ions supposés sont utiles pour le nettoyage, il faut d'abord comprendre comment les détergents nettoient (The Sieve l'explique beaucoup mieux dans cet article): L'eau dissout bien certaines choses, mais d'autres mal Par exemple, elle se dissout très efficacement sels parce qu'ils sont constitués de molécules polaires, c'est-à-dire qu'ils ont des charges différentes, tout comme la molécule d'eau elle-même. Les parties positives sont attirées par les parties négatives, et vice versa, et la dissolution se produit. Mais les spots sont généralement constitués de molécules non polaires, sans charges, (celles de la graisse par exemple), donc dans ce cas il n'y a pas d'attraction, bien au contraire. Et l'eau ne peut pas les dissoudre. Pour résoudre ce problème, il existe deux options: La première, laver avec un solvant non polaire.Mais il est coûteux, compliqué et polluant d'utiliser des solvants autres que l'eau (ce que font les nettoyeurs à sec dans certains cas). La deuxième option consiste à ajouter un produit qui a des molécules légèrement spéciales: celles qui sont à une extrémité apolaires (sans charge) et à l'autre extrémité polaires (avec charge). Ainsi, cet "intermédiaire" serait capable de "lier" les produits non polaires (graisse) et polaires (eau), en dissolvant chaque extrémité dans chacun d'eux. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est du savon. Et qu'est-ce que cela a à voir avec les ions négatifs? Je n'en ai aucune idée…Ainsi, cet "intermédiaire" serait capable de "lier" les produits non polaires (graisse) et polaires (eau), en dissolvant chaque extrémité dans chacun d'eux. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est du savon. Et qu'est-ce que cela a à voir avec les ions négatifs? Je n'en ai aucune idée…Ainsi, cet "intermédiaire" serait capable de "lier" les produits non polaires (graisse) et polaires (eau), en dissolvant chaque extrémité dans chacun d'eux. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est du savon. Et qu'est-ce que cela a à voir avec les ions négatifs? Je n'en ai aucune idée…

En bref: on ne sait pas ce que sont ces ions négatifs ou s'ils les émettent réellement, et on ne comprend pas ce qu'ils ont à voir avec la réduction de l'adhérence des taches sur les tissus .

Argument 3 : "Il élimine les composants chlorés de l'eau et réduit sa tension superficielle, augmentant ainsi sa capacité de lavage ."

Ici, ils mélangent tout, chlore, tension superficielle ... Que signifie «composants chlorés»? Des ions chlore? Lors du lavage des vêtements blancs, on ajoute généralement de l'eau de Javel, un important vecteur d'ions chlore (hypochlorite de sodium dilué) car sa capacité à blanchir est très remarquable car elle oxyde les composés organiques et les décompose. Donc je ne sais pas si c'est une si bonne idée de les supprimer. Et le sel ordinaire (NaCl) contient du chlore, voulez-vous dire cela? Je ne sais pas, ni ne comprends ce que cela a à voir avec la lavabilité. Il est vrai que quand il y a plus de sels dans l'eau (eau dure), il faut plus de détergent pour nettoyer, pour la simple raison que les sels réagissent aussi avec le savon et réduisent sa capacité à réagir avec les taches, mais je ne sais pas s'ils parlent cette.

D'autre part, la tension superficielle est produite par les liaisons hydrogène mentionnées précédemment. Les molécules d'eau sont entourées d'autres molécules égales, jointes par ces liaisons, sauf dans un cas: celles qui sont plus proches de la surface. Dans ce cas «au-dessus», ils n'ont que de l'air, ils ne sont donc attirés que par ceux «d'en bas». L'effet est que les molécules "se regroupent" dans la surface, créant une couche mince plus "compacte" que le reste du liquide. Ce phénomène permet à certains insectes de marcher sur l'eau, en raison de la résistance supplémentaire qu'offre cette couche compacte.

tension superficielle

Allez, la tension superficielle est une conséquence des liaisons hydrogène. Et comme nous l'avons dit, ce qui augmente l'efficacité du lavage, c'est l'affaiblissement de ces liaisons, quelle que soit la tension superficielle, qui diminuera évidemment aussi si la résistance des liaisons diminue lorsque la température monte ou en ajoutant du détergent.

Conclusion : si l'ecoball ne peut pas affaiblir considérablement les liaisons hydrogène, son effet sur la tension superficielle ne vaut pas la peine d'être traité.

Argument 4 : « maintient une valeur de pH autour de 10, qui est le pH normal d'un détergent chimique ordinaire. C'est ce pH qui permet un traitement efficace des taches de graisse ».

Je ne sais pas si l'ecoball maintient le pH à ces valeurs, mais l'influence du pH dans les processus de lavage habituels est minime. Ce qui compte vraiment, c'est ce qui a déjà été dit, la quantité de détergent et la température de l'eau. Dans ce lien, il y a un rapport détaillé sur la façon dont différentes variables influencent le lavage, qui confirme ce qui a été dit.

Argument 5 : « élimine les microorganismes pathogènes contenus dans l'eau de lavage de votre machine à laver, vous procurant des vêtements propres et sains ».

Tout lavage élimine un grand nombre de microorganismes, par le simple effet de dilution et de traînée. Encore plus si nous utilisons de l'eau de Javel, qui les tue directement. L'ecoball élimine-t-il plus de micro-organismes qu'un lavage normal? Ils ne le prétendent pas (et encore moins le prouvent), donc ils ne le font certainement pas. Encore une phrase inutile.

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier