Sintropia, la nouvelle technique pour produire de la nourriture et récupérer les forêts

syntropie

Le Suisse Ernst Göstch, qui vit au Brésil depuis plus de 30 ans, agriculteur et chercheur, a déjà récupéré 480 hectares de terres dégradées grâce à la culture syntropique.

Au cours des derniers siècles, l'homme a intensifié le processus d'exploitation et de consommation des ressources naturelles. Pendant longtemps, l'environnement a été utilisé comme un simple produit, une source incessante de matière première dont de nombreuses institutions, entreprises et chasseurs ont profité pour générer ou augmenter leurs profits.

En réponse, la nature s'est «défendue» contre l'intervention humaine, montrant au monde le moyen d'accélérer son autodestruction et, par conséquent, la vie des gens.

agendagotsch

Pendant des décennies, d'importants penseurs ont essayé de rapprocher l'homme de la nature. Bien qu'ils n'aient pas fait grand-chose pour réparer les dommages déjà causés, certaines attitudes ont contribué à transformer la façon dont les gens perçoivent les problèmes environnementaux majeurs.

L'une de ces actions est venue de la main d'Ernst Göstch, un agriculteur et chercheur suisse venu au Brésil dans les années 80 et qui révolutionne la manière dont le reboisement est pratiqué.

Adapté à la vie d'une ferme de Bahia, Göstch a développé la soi-disant «syntropie» ou «agriculture syntropique», qui consiste à créer des écosystèmes agricoles inspirés des forêts, dans le but de produire de la nourriture et de récupérer la nature.

La technique créée par les Suisses a trois décennies.

Grâce à la technique créée par le chercheur, qui ajoute plus de 30 ans d'expérimentation, il a déjà été possible de récupérer environ 480 hectares de terres dévastées.

Au fur et à mesure de ses études, le fermier a constaté qu'en plus de la récolte de divers fruits, sa ferme est une sorte de microclimat, 14 sources ont été restaurées et la faune des lieux repeuplée. Il a ainsi décidé de créer le projet Agenda Göstch, dans le but de promouvoir la connaissance de la technique auprès des journalistes qui visitent sa ferme, afin d'obtenir plus d'informations sur ses activités.

Dans la vidéo "Live in Syntropy" - créée lors de la COP21 à Paris, le Suisse explique le nouveau concept, présentant des entretiens inédits avec des experts, qui parlent de l'importance du nouveau modèle agricole. Toujours dans le documentaire, les étudiants de Göstch renforcent l'idée de l'agriculture syntropique et son importance pour l'avenir des forêts.

Suivez le projet Agenda Göstch en bref:

Pour plus d'informations sur le projet, visitez ce lien.

Recommandé

La tour de Pékin qui élimine la pollution de l'air
Coolpaste, le tube de dentifrice biodégradable sans boîte
Une nouvelle pile à combustible pourrait être suffisamment bon marché pour remplacer les moteurs à essence