Comment faire de la purine de fumier de poulet. Engrais azoté organique

Engrais azoté organique

Dans le verger, la question de l'abonné est toujours importante, et si nous pouvons le faire de manière écologique, ce sera toujours bien mieux que toutes les méthodes chimiques que nous pouvons acquérir, soit à cause de l'économie d'argent que nous aurons lors de sa fabrication nous-mêmes, comme la question de ne plus polluer notre pauvre planète, prendre soin du sol qui nous nourrit, ce qui est presque plus important que de cultiver nos plantes.

Aujourd'hui, nous allons en profiter pour fabriquer ce formidable engrais, riche en azote, à partir de nos inséparables compagnons du jardin, les poules (n'importe quel oiseau peut être utilisé), à partir duquel, profitant du fumier qu'elles génèrent, nous pouvons profiter et fertiliser la terre.

Dans la vidéo, j'explique étape par étape comment nous devons faire pour fabriquer ce lisier et vérifier son efficacité dans nos plantes, laissez-moi simplement souligner deux choses, d'abord régénérer le sol avec cette méthode ou par d'autres est très important non seulement pour nos plantes, sinon pour ne pas l'épuiser de ressources et le second est l'importance de remuer le mélange TOUS LES JOURS! Étant donné que le fumier de poulet peut contenir des bactéries telles que Salomonella ou Escherichia coli, bien que ce ne soit pas habituel, éliminer et bien faire le processus ne posera pas de problème.

Pour ce faire, il est important que l'on connaisse le ratio du mélange, qui est de 1/3 de fumier de poulet et 2/3 d'eau. Par la suite à l'arrosage, la mesure sera de 1 du lisier avec 10 d'eau, car sinon ce serait très fort, en évitant de le faire en application foliaire sur les cultures à feuilles: laitue, épinards, etc. Et la bonne chose est que ce compost tiendra bien pendant environ 3 mois, stocké à l'ombre, couvert, mais pas hermétique.

Recommandé

La tour de Pékin qui élimine la pollution de l'air
Coolpaste, le tube de dentifrice biodégradable sans boîte
Une nouvelle pile à combustible pourrait être suffisamment bon marché pour remplacer les moteurs à essence