DEVap. Système de climatisation innovant

DEVap

Une équipe d'ingénieurs nord-américains a réussi à développer un système de réfrigération appelé DEVap qui utilise jusqu'à 90% moins d'énergie électrique que les climatiseurs actuels et qui est également non polluant. Le DEVap atteint son efficacité électrique grâce au fait qu'il combine de manière inédite divers éléments déjà présents dans les appareils de climatisation. On s'attend à ce qu'il puisse être commercialisé dans cinq ans.

Des scientifiques du National Renewable Energy Laboratory (NREL) des États-Unis ont créé un nouveau système de climatisation qui pourrait entraîner des économies d'énergie de 50 à 90% par rapport aux climatiseurs actuels.

Tel que publié par le NREL dans un communiqué, le système, baptisé DEVap (Desiccant-Enhanced eVaporative Air Conditioner), combinerait des éléments typiques des dispositifs de climatisation (tels que les membranes, le refroidissement par évaporation ou les dessicants liquides) d'une manière différente, Jusqu'à présent pas appliqué, donnant des capacités uniques aux nouvelles machines de refroidissement.

Eric Kozubel, co-inventeur de l'appareil, affirme que DEVap pourrait éliminer une grande quantité de gaz contribuant au réchauffement climatique et générés par les climatiseurs chaque année.

Original text


Comment ça marche.

Kozubal et ses collègues ont conçu un climatiseur qui combine le refroidissement par évaporation avec un matériau qui absorbe l'eau, afin de fournir un air frais et sec. Ce climatiseur par évaporation a été amélioré avec des dessiccants liquides.

Le système élimine le problème d'humidification de la pièce causé par certains climatiseurs.

Comme expliqué dans le magazine Technology Review, cela a été réalisé grâce au fait que l'air généré par l'appareil est divisé en deux flux séparés par une membrane polymère, revêtue d'une substance similaire au Téflon, dont l'objectif est de repousser l'eau liquide. L'eau passe par l'un de ces courants d'air, qui devient, grâce à lui, froid et humide.

À son tour, l'air frais de ce flux refroidit la membrane polymère qui sépare les deux flux d'air. Enfin, cette membrane refroidit le deuxième flux d'air, sans y ajouter d'eau: l'air laisse l'appareil frais et sans humidité.

Kozubal dit que la nouveauté du système est qu'il parvient à combiner le refroidissement par évaporation et le séchage par dessiccation dans une seule unité.

Le tout en une seule étape.

Les déshydratants (substances utilisées pour éliminer l'humidité de l'air) dans les systèmes de climatisation ont fait leurs preuves depuis des décennies.

Les dessiccants utilisés par les ingénieurs NREL sont composés de solutions salines aqueuses hautement concentrées de chlorure de lithium ou de chlorure de calcium. Ces solutions font que les appareils génèrent de l'air très sec.

Par contre, les membranes utilisées dans le système DEVap sont hydrophobes, propriété qui permet auxdites membranes de "contrôler" les écoulements de liquide à l'intérieur du dispositif de refroidissement.

Une fois le système créé, l'air est refroidi et séché à partir de son état humide initial en une seule étape, qui ne dure qu'une fraction de seconde. De cette manière, l'appareil régule les niveaux thermique et d'humidité à la volée.

Aidez l'environnement.

DEVap pourrait aider à protéger l'environnement pour un certain nombre de raisons. En premier lieu, celui que nous avons évoqué au départ: ce système nécessite une dépense énergétique entre 50 et 90% de moins que les climatiseurs actuels, qui utilisent une grande quantité d'électricité pour faire fonctionner le cycle de réfrigération.

Le dispositif créé par les ingénieurs du NERL remplace ce cycle de réfrigération par un cycle d'absorption activé thermiquement qui peut être alimenté au gaz naturel et même à l'énergie solaire, nécessitant ainsi très peu d'électricité.

D'autre part, puisque DEVap utilise des solutions salines et non réfrigérantes dans son traitement de l'air, les (CFC) (dérivés d'hydrocarbures saturés) et les hydrochlorofluorocarbures (HCFC) que les systèmes de réfrigération actuels transportent seraient éliminés de ces systèmes.

En tenant compte du fait qu'un demi-kilo de CFC contribue autant au réchauffement climatique que près d'une tonne de dioxyde de carbone, et qu'un climatiseur ordinaire peut transporter environ six kilos de CFC, on comprend dans quelle mesure le système DEVap est adapté, à partir d'un point de vue écologique.

Marketing en cinq ans.

Le NREL a déjà breveté le concept DEVap, et Kozubal espère que des appareils plus petits et plus simples qui l'incluent seront développés dans les années à venir.

Peut-être que dans cinq ans, le système sera prêt pour la commercialisation. L'idée est qu'à partir de ce moment, vous commencez à remplacer les systèmes existants sans trop de changements, avec une application progressive au fur et à mesure que les gens mettent à niveau leurs anciens climatiseurs.

Vu sur: trends21.net.

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier