Dacia, le constructeur low-cost de Renault, veut fabriquer la voiture électrique la moins chère du marché

Dacia veut fabriquer la voiture électrique la moins chère du marché

Dacia, le constructeur low cost du groupe Renault, propose son entrée sur le marché du véhicule électrique. L'annonce prendra du temps à se concrétiser, puisque la marque roumaine attend que les conditions du marché soient suffisamment favorables pour lancer un modèle de qualité et avec un prix suffisamment compétitif, elle souhaite que sa voiture électrique soit l'une des plus pas cher du marché.

Voitures électriques Dacia.

Hakim Boutehra, directeur commercial du groupe Renault en Roumanie, était chargé de faire l'annonce, qui a été reprise par les médias de ce pays. «La principale tendance dans l'industrie automobile mondiale est plus de connectivité et plus de véhicules électriques et autonomes», a déclaré Boutehra avant de noter que Dacia «fait partie de cette transformation du futur» .

Original text


Cette déclaration d'intention intervient peu après que le ministre français de l'Écologie, Nicolas Hulot, ait annoncé le 10 juillet un plan ambitieux de transition énergétique par lequel la France interdira la vente de véhicules à essence ou diesel à partir de 2040 . Cette année-là, "c'est encore loin, mais pas tant que ça, nous avons donc des plans pour Dacia dans ce sens", a réagi au nouveau plan de l'exécutif français le patron de Renault en Roumanie.

Pour s'orienter vers ce terrain et lancer ses modèles électriques sur le marché, Dacia attend le bon moment, qui viendra lorsque les batteries assurant une autonomie suffisante baisseront de prix. Dans les conditions actuelles, il est très difficile pour le constructeur roumain de lancer une voiture électrique ajustée à la gamme de prix de la marque, dont la niche de marché est justement celle d'unités simples qui présentent de bonnes performances, mais un prix beaucoup plus ajusté. que d'autres concurrents.

La future entrée en vigueur de nouvelles réglementations pour la maîtrise des émissions qui augmentent les coûts des véhicules classiques pourrait être un autre atout pour Dacia qui, une fois entrée dans l'industrie de la voiture électrique, pourrait mettre un terme à l'un de ses freins. modèles, en plus de leur autonomie limitée: les prix de vente sont loin des possibilités de nombreux acheteurs potentiels.

Alors que Dacia attend son moment, Renault vient de publier ses résultats pour le premier semestre. Ces données confirment la consolidation du groupe sur le marché du véhicule électrique, avec une part de marché de plus de 26% et sa Renault Zoe comme modèle électrique le plus vendu en Europe, selon les informations publiées par le groupe.

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier