Les robots de désherbage menacent l'activité des grandes entreprises d'herbicides

Les robots de chasse aux mauvaises herbes et aux mauvaises herbes alimentés par l'intelligence artificielle pourraient bientôt réduire le besoin d'herbicides et de cultures génétiquement modifiées.

Comment ça se passe maintenant?

Les méthodes agricoles actuelles consistent à pulvériser de grandes quantités d'herbicide sans discernement sur des champs remplis de cultures qui ont été génétiquement modifiées (généralement par la même entreprise qui fabrique l'herbicide) pour résister aux produits chimiques.

L'industrie des pesticides et des semences est énorme, d'une valeur de 100 milliards de dollars dans le monde. Sur ce total, les ventes d'herbicides représentent à elles seules 26 milliards de dollars.

Le futur.

Des robots comme celui créé par ecoRobotix (illustré ci-dessus), solaires et autonomes, pourront parcourir les champs de culture, en utilisant la vision par ordinateur pour cibler et éliminer individuellement les mauvaises herbes au fur et à mesure. EcoRobotix affirme que sa brigade de robots réduira de 95% l'utilisation totale d'herbicides. Vous pourrez peut-être même obtenir une version plus petite pour votre jardin.

L'impact sur l'industrie.

L'utilisation de ces robots herbicides n'est pas loin. John Deere a rejoint le développement de cette technologie l'année dernière, en acquérant la société de pulvérisation de précision Blue River, ce qui signifie que ses tracteurs pourraient être équipés de cette technologie très prochainement.

Les grandes entreprises agrochimiques tentent désespérément d'acquérir des entreprises travaillant sur des technologies similaires, pour se préparer à une baisse de la demande de leurs produits chimiques.

Via technologyreview.com

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier