Un steak végétalien imprimé en 3D pourrait aider à réduire la consommation de viande

La nourriture imprimée en 3D est arrivée. Plusieurs entreprises travaillent déjà à la conception de ce type de technologie, développant des imprimantes haute capacité qui deviennent une option viable pour la production alimentaire de masse, alors qu'il y a quelques années, il leur fallait huit heures pour produire une petite partie.

Giuseppe Scionti, un bio-ingénieur italien titulaire d'un doctorat en biomédecine, a avancé dans la technologie d'impression en développant un substitut de viande à base de plantes. Fort de cette innovation, il crée Novameat, une entreprise dédiée à la commercialisation de son produit afin qu'il soit disponible sur tous les marchés.

Avec une multitude de substituts de viande sur le marché, Novameat se concentre sur la texture. Là où d'autres ont fait une pépite de poulet ou un hamburger alternatif, Scionti est allé plus loin avec l'ingénierie tissulaire et la bio-impression pour créer la texture filandreuse du steak et d'autres viandes.

En plus d'offrir la texture de la viande, Novameat contient les mêmes niveaux de protéines, d'acides aminés, de vitamines et de minéraux que la viande rouge, mais provient entièrement d'ingrédients naturels à base de plantes. Ces ingrédients sont formulés en une pâte, qui est introduite dans l'imprimante pour créer le produit final.

L'inspiration de Novameat est double. Tout d'abord, Scionti se soucie de la durabilité de la planète. Les recherches les plus récentes faisant référence à l'industrie de l'élevage, il est relativement incontestable que la consommation des ressources issues de la production animale n'est pas durable. En bref, Scionti pense que la terre a besoin d'une alternative aux produits traditionnels comme le bœuf.

Deuxièmement, Giuseppe estime que les substituts de viande imprimés en 3D peuvent contribuer grandement à réduire les pénuries alimentaires et la faim dans le monde. Novameat peut être stérilisé et emballé pour une distribution longue distance et ne nécessite pas de réfrigération, ce qui en fait une option d'approvisionnement alimentaire pour les coins les plus reculés du globe.

La technologie offre non seulement la possibilité d'imiter un steak, mais également d'autres aliments, comme le poulet. De plus, le procédé est évolutif, atteignant une production de 200 grammes de viande par heure pour un coût de 4 euros, actuellement. Avec le temps, le prix baissera.

Plus d'informations: Novameat

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier