Grâce à Yao Ming, la chasse aux requins pour leurs ailerons est en baisse de 50%

Après une campagne réussie de sensibilisation aux dangers de la soupe aux ailerons de requin, Yao Ming s'emploie maintenant à lutter contre le braconnage.

Yao Ming sauve les requins. Dans sa Chine natale, la soupe aux ailerons de requin était devenue si populaire que le pays est devenu le plus grand marché pour les ailerons de requin.

Bien qu'il n'y ait pas beaucoup de viande sur la nageoire elle-même, le plat était considéré comme un symbole de statut. Comme de plus en plus de gens pouvaient se permettre de commander de la soupe aux ailerons de requin, nos amis requins en ont payé le prix - de leur vie.

Une espèce de requin sur quatre est en danger d'extinction.

Le nombre de requins dans nos mers est en déclin constant depuis des décennies. Environ 100 millions de requins meurent chaque année - 73% d'entre eux sont capturés pour leurs ailerons, qui sont généralement coupés avant la mort du requin.

C'est pourquoi Yao s'est associé à l'organisation à but non lucratif WildAid pour aider à lutter contre la soupe aux ailerons de requin. Depuis son lancement avec le slogan «Quand l'achat s'arrête, le meurtre s'arrête aussi», il y a eu un énorme changement. On attribue à la campagne une réduction de 50% du nombre de requins tués pour leurs ailerons.

Grâce à la campagne de Yao avec WildAid, le soutien à l'interdiction de la soupe aux ailerons de requin est monté en flèche en Chine.

Jusqu'à récemment, de nombreux Chinois ne savaient même pas que la soupe aux ailerons de requin provenait de requins. (La traduction en mandarin est «soupe d'ailerons de poisson».) Or, les sondages montrent que 91% soutiennent une interdiction nationale de la consommation d'ailerons de requin. Bien que l'interdiction n'ait pas encore été appliquée, le gouvernement chinois a interdit la soupe aux ailerons de requin de ses dîners d'État.

Grâce au succès de la campagne sur les ailerons de requin, Ming cherche désormais à sensibiliser davantage de membres du règne animal.

Ming s'est récemment rendu au Kenya pour sensibiliser aux dangers du braconnage des éléphants et des rhinocéros pour leurs défenses et leurs cornes. Leur voyage est documenté dans le livre d'Animal Planet, nominé aux Emmy Awards, "Saving Africa's Giants with Yao Ming".

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier