Déforestation au Pérou: la recherche d'or dévaste la jungle

Selon l'équipe de recherche de l'Université Wake Forest, la déforestation dans la forêt tropicale péruvienne est choquante: plus de 170 000 acres ont été dévastées, ce qui équivaut à 200 Central Park. La déforestation dans la jungle péruvienne est due à l'exploitation minière à petite échelle.

Extrayez l'or, mais vous perdez la forêt. Les chercheurs du Centre pour l'innovation scientifique amazonienne de l'Université Wake Forest décrivent comme "choquante" l'ampleur de la déforestation subie par les forêts tropicales péruviennes en raison de l'exploitation minière à petite échelle dans ces régions pour extraire de l'or.

Plus de 170000 acres de forêt tropicale détruits au cours des 5 dernières années, 30% de plus que ce qui avait été estimé auparavant, pour vous donner une idée, c'est comme 200 Central Park à New York.

L'équipe de recherche a d'abord cherché à identifier les zones touchées par cette activité minière, puis à définir un outil pour détecter le niveau de déforestation qui combine la technologie de surveillance CLASlite existante avec les données sur les changements forestiers mondiaux, obtenant 20 à 25% de données supplémentaires. précis que par le passé.

Ce que les scientifiques ont découvert, c'est que l'effet de cette activité minière sur l'environnement est dévastateur.

Ces petites opérations minières artisanales n'ont pas l'intention d'extraire de grandes quantités d'or, mais de collecter les minuscules paillettes d'or éparpillées dans la jungle: leur modus operandi consiste à libérer la terre des arbres ou à draguer les sédiments de la rivière, puis à utiliser le mercure pour en extraire le métal précieux, laissant le paysage détruit, dépourvu de la plus grande partie de la végétation et des résidus de mercure, ce qui a des effets toxiques et catastrophiques sur toute autre forme de vie végétale et animale.

C'est une activité qui semble payante d'un point de vue économique, mais conduit à la destruction d'un point de vue environnemental.

Parmi les causes qui ont conduit à ce phénomène, il y a, d'une part, la construction en 2000 de l'autoroute interocéanique, 2603 km d'autoroute qui relie le Pérou et le Brésil et qui en fait a rendu ces zones accessibles avant des accès difficiles, et d'autre part, le fait que cette petite activité minière ne nécessite pas un investissement initial important ou un équipement spécial et est donc attrayante pour beaucoup.

A ce stade, les universitaires espèrent que cette recherche scientifique pourra être mise au service des processus décisionnels sur la conservation de l'environnement au niveau gouvernemental.

Plus d'informations et d'images: news.wfu.edu

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier