Yakka, le capteur de brouillard capable de capter 10 litres d'eau par jour

La pénurie d'eau est un gros problème dans certaines régions du monde. Pour ce problème, il n'y a pas de solutions magiques, pas de grands projets. Mais peu à peu émergent des initiatives qui veulent aider à résoudre le problème de manière localisée. C'est le cas de l'appareil appelé Yakka, un système qui recueille l'eau par contact avec la brume.

Yakka tire son eau de la brume et de la rosée sur les pentes des collines.

Yakka est conçu dans la région d'Atacama, une région où de nombreuses personnes n'ont pas accès à l'eau potable et où elles ont accès à la pire qualité du Chili.

Les capteurs de brouillard existent depuis longtemps dans de nombreuses régions du monde, comme le Chili ou le Pérou. Mais le gros problème avec le système traditionnel est que lorsqu'il y a beaucoup de vent, ils ont tendance à se briser et à ne pas attraper tout le brouillard qu'ils devraient.

Son efficacité est 95% supérieure à celle des systèmes traditionnels.

Yakka récupère l'eau de la brume, la stocke et dispose d'un distributeur en cas de besoin.

Yakka est capable de produire 10 litres d'eau par jour, sur 1 hectare, 2880 appareils peuvent être installés, pour une utilisation intensive en agriculture.

Yakka est encore un prototype.

Si ces projets vous intéressent, vous aimerez WaterSeer, qui fournit de l'eau potable 24h / 24 avec l'énergie éolienne.

Via chrysalis.cl

Recommandé

Propriétés, avantages et utilisations du vinaigre de cidre de pomme
Avocat: comment planter son noyau?
Propriétés, avantages et utilisations des feuilles de laurier